Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 21:00
Le Comité Idaho, qui organise la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie en France, estime que Twitter n’a pas respecté les engagements pris avec Sos Homophobie, et a donc précisément porté plainte pour «délit de provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence».
« Twitter aujourd’hui est un espace ou l’antisémitisme, le racisme, l’homophobie ont une place de premier choix » estime Idaho dans un communiqué, assurant que le hashtag #lesgaysdoiventdisparaîtrecar était en première position sur le site de micro-blogging le samedi 10 août et pendant 24 heures.
La polémique rappelle les hashtags tels que #simonfilsestgay ou #unbonjuif, qui avaient posé, fin 2012, la question de la modération sur Twitter et qui avaient eu pour conséquence la mise en place d’un partenariat avec SOS-Homophobie, notamment.
La justice française avait en outre ordonné en janvier dernier à Twitter de communiquer les données permettant d’identifier les auteurs de tweets antisémites,
« Malgré les alertes, Twitter laisse se développer une ambiance de plus en plus homophobe sur ce réseau social », juge le comité, pour qui « aucune réponse sérieuse n’est apportée ».
« La complicité de cette prolifération d’homophobie et d’appel à la haine est purement et simplement une honte », assène encore Idaho, qui fait remarquer que la loi impose pourtant à Twitter France d’avoir des modérateurs.
Le Comité Idaho, qui s’est également indigné de hashtags tels que #TeamHomophobe ou #brulonslesgaysurdu, a dénombré quelque 10.000 messages, dont près de 900 comportaient des appels au meurtre.
Partager cet article
Repost0

commentaires